Síguenos:

Buscar
Cerrar este cuadro de búsqueda.
Buscar
Cerrar este cuadro de búsqueda.

Inmesol forme ses dirigeants aux compétences émotionnelles

José Pomares, directeur de Genco Negocios et spécialiste des compétences directionnelles et commerciales, a dispensé un cours de formation aux attitudes qui renforcent la capacité de leadership que le panorama entrepreneurial actuel exige aux dirigeants et aux responsables de service des entreprises du groupe.
  • Le groupe murcien Solano, auquel appartient Inmesol, promeut le talent de son capital humain avec des cours de formation aux nouvelles techniques de management

 

José Pomares, directeur de Genco Negocios et spécialiste des compétences directionnelles et commerciales, a dispensé un cours de formation aux attitudes qui renforcent la capacité de leadership que le panorama entrepreneurial actuel exige aux dirigeants et aux responsables de service des entreprises du groupe.

 

José Pomares pendant l’une des séances du cours
José Pomares pendant l’une des séances du cours

 

Le modèle de culture entrepreneuriale est en train de changer. Les organisations tendent à adopter une structure moins pyramidale qui permet d’accélérer et d’optimiser la communication interne et externe, les protocoles d’action, la prise de décision et la productivité. Ce modèle transversal est plus perméable à la connaissance et à la créativité que les employés peuvent apporter et il promeut leur participation aux objectifs de l’entreprise, ce qui se répercute positivement sur les bénéfices économiques de l’organisation.

Toutefois, un modèle théorique ne joue pas sur la réalité s’il n’est pas mis en œuvre. Et c’est là où le facteur humain entre en ligne de compte. Le capital le plus précieux de toute entreprise est constitué par ses ressources humaines, autrement dit par les individus qui y travaillent, par leurs connaissances et par l’attitude qu’ils abordent chaque jour face aux défis professionnels. Voilà pourquoi le groupe Solano – qui comprend, entre autres entreprises, Inmesol – travaille à former ses dirigeants et ses responsables de service aux compétences de communication et de leadership, le but étant de promouvoir des attitudes positives qui vont jouer sur la productivité de ses entreprises.

Par ailleurs, cette nouvelle culture entrepreneuriale s’adapte et répond mieux à la relation qui s’établit aujourd’hui entre les entreprises et les consommateurs, dont témoignent la communication et le marketing numériques. Les deux sont essentiellement fondés sur les liens que les entreprises tissent avec leurs usagers grâce à une communication plus transparente, plus ouverte et tendant davantage à transmettre les valeurs qui vont inspirer confiance dans leurs produits et leurs services.

« Nous connaissons actuellement un changement de modèle où le capitalisme va être remplacé par le talent, un bien encore plus rare que le capital économique, mais bien plus précieux. Le talent est la somme de nos capacités et de l’engagement que nous acquérons face aux défis. Les règles du jeu ont changé » déclare José Pomares, responsable de la formation et collaborateur habituel de Murcia Economía.