Síguenos:

Buscar
Cerrar este cuadro de búsqueda.
Buscar
Cerrar este cuadro de búsqueda.

Nikola Tesla, le scientifique qui a éclairé le monde (1856- 1943)

Grâce à lui, l’électricité parvient dans nos demeures et dans tous les bâtiments d’une simple poussée d’interrupteur. Il a inventé le moteur à induction électrique, les bobines utiles au générateur électrique de courant alternatif, les bougies, l’alternateur, la radio, la commande à distance, les lampes fluorescentes et les tubes au néon, parmi les plus de 700 inventions et 100 brevets qu’on lui attribue et qui ont apporté la technologie dans le monde entier.

Les commodités électriques actuelles partent de son invention du courant alternatif (CA)

[message_box title=»» color=»green»]

Grâce à lui, l’électricité parvient dans nos demeures et dans tous les bâtiments d’une simple poussée d’interrupteur. Il a inventé le moteur à induction électrique, les bobines utiles au générateur électrique de courant alternatif, les bougies, l’alternateur, la radio, la commande à distance, les lampes fluorescentes et les tubes au néon, parmi les plus de  700 inventions et 100 brevets qu’on lui attribue et qui ont apporté la technologie dans le monde entier. Il est par ailleurs considéré comme le précurseur de tous les réseaux sans fil. Ce fut un visionnaire controversé et engagé, un personnage énigmatique, un inventeur en avance sur son temps et sur le nôtre. Il est considéré comme le meilleur inventeur du XXe siècle, bien que l’histoire ne lui a toujours pas rendu justice. Les chercheurs actuels continuent à s’inspirer de son legs pour développer de nouvelles inventions.

[/message_box]

 

[tab]
[tab_item title=»Le chercheur»]

Nikola-Tesla

« La science en soi n’est que perversion, à moins qu’elle n’ait pour objectif ultime d’améliorer l’humanité ». – Nikola Tesla

Nikola Tesla est né en 1856 à Smilijan, dans ce qui est aujourd’hui la Croatie. La légende raconte que sa naissance s’est produite au moment même où se déchaînait un orage à fortes décharges électriques.

Passionné par les mathématiques depuis l’enfance, il possédait une mémoire fabuleuse et une capacité extraordinaire de calcul mental et de « visualisation » de ses inventions.

Après des études de génie mécanique et électrique et de physique, il travaille dans plusieurs compagnies électriques européennes dont la dernière l’envoie à New York, ville où il débarque avec trois sous en poche et une lettre de recommandation de son patron adressée à son admiré et déjà célèbre Thomas Edison. La missive disait : « Cher Edison, je connais deux grands hommes. Vous êtes l’un d’eux, l’autre est ce jeune homme. »

Sa relation avec Edison

Edison et Tesla entretiendront une relation conflictuelle : Tesla vivait absorbé par ses recherches (on dit qu’il lui arrivait souvent de ne dormir que deux heures par jour), animé par une seule et unique passion, le progrès de la science au profit de celui de l’humanité ; de son côté, Edison recherchait la célébrité et tenait en grande estime son « talent entrepreneurial ». De fait, Edison ne tiendra pas la promesse qu’il avait faite à Tesla de le payer 50 000 dollars s’il parvenait à améliorer ses moteurs et générateurs, qui marchaient mal, assurant le Croate dans un grand éclat de rire, au moment où il aurait dû le payer, qu’il « n’avait pas compris son humour américain ». Plus tard, une « guerre des courants » se déclarera entre les deux hommes, guerre qu’Edison essaya de remporter de façon déloyale. Au final, le courant alternatif découvert par Tesla fut reconnu comme meilleur que le courant continu défendu par Edison.

Sa relation avec Westinghouse

Après sa rupture avec Edison, Tesla trouve un bon associé en la personne de George Westinghouse, un homme d’affaires qui croit en ses idées et le soutient pour les mener à bien. À eux deux, ils concrétisent deux grands projets : l’Exposition universelle de Chicago (1893) et la centrale électrique des chutes du Niagara.

Westinghouse lui a proposé une grande somme d’argent pour ses brevets, plus un pourcentage pour les bénéfices issus de sa découverte du courant alternatif. Toutefois, un rocambolesque imbroglio d’emprunts que l’homme d’affaires ne parvient pas à rembourser, et une campagne tentant de jeter le discrédit sur la compagnie Westinghouse lancée par J. P. Morgan, qui cherche à prendre le contrôle du secteur énergétique, vont empêcher Tesla de percevoir des honoraires qui l’aurait rendu immensément riche : lorsque Westinghouse lui expose la situation critique de son entreprise, Tesla déchire le contrat qu’ils avaient signé et, par là, renonce à ses droits sur l’utilisation de ses brevets pour la distribution du courant alternatif. C’est un geste d’une très grande générosité mais aussi, sans doute, au vu de ce qui allait arriver par la suite, une erreur qui l’empêchera de financer les projets que son cerveau privilégié concevra.

Pour finir, J. P. Morgan se décide à investir dans le projet de Tesla de la tour de Wardenclyffe. Mais, après que l’inventeur lui explique que son objectif ultime est de distribuer l’énergie électrique au monde entier et à très bas coût, le financier, inquiet pour l’avenir de son empire énergétique, lui retire son aide financière.

C’est à compter de cet épisode que commence le déclin de Tesla. Nombreux sont ceux qui pensèrent qu’il avait sombré dans la folie. Il mourra seul dans un hôtel de York (le New Yorker) en 1943. À sa mort, le FBI confisque tous ses travaux.

[/tab_item]

[tab_item title=»Inventions»]

« Que l’avenir se charge de démontrer la vérité et d’évaluer chacun d’entre nous selon ses travaux et ses réussites. Le présent leur appartient, mais l’avenir, pour lequel j’ai travaillé, est à moi. » – Nikola Tesla

On attribue à Tesla plusde 700 inventions. Beaucoup d’entre elles n’ont pas encore été mises en pratique.

Sa plus grande découverte est sans doute celle des champs magnétiques rotatifs, à la base du courant alternatif (CA), qui éclaire aujourd’hui le monde. Le CA peut être envoyé à des milliers de kilomètres sans subir presque aucune perte. Il a remplacé le courant continu d’Edison, qui exige des relais tous les trois kilomètres. En outre, le courant alternatif peut se transformer en champ magnétique, et vice-versa, moyennant un transformateur, qui permet de façon très simple de varier la tension et l’intensité des courants.

Mais sa prodigieuse intelligence nous a légué bien d’autres inventions et découvertes précieuses pour l’humanité : l’électricité sans fil, le haut-parleur, le radar, les néons, la commande à distance, les bougies, l’alternateur, la première centrale hydroélectrique sur les chutes du Niagara (dont il aurait rêvé dans son enfance), les bases du four à microondes, l’allumage automobile, le microscope à électrons et les rayons X, parmi bien d’autres.

En 1943, la Cour suprême des États-Unis a reconnu que Tesla était l’inventeur de la radio, attribuée injustement jusqu’alors à Marconi. Étrangement, de nombreux ouvrages continuent à perpétuer l’erreur.

Un rêve qui semble aujourd’hui réalisable

Pourtant, et malgré toutes ces contributions, Tesla n’a pas vu s’accomplir la plupart de ses désirs. Outre le fait que ses idées lui furent prises, qu’il fut ignoré, escroqué et qu’il mourut sans obtenir la reconnaissance qu’il méritait, il ne parvint pas à voir son plus grand rêve réalisé : la transmission sans fil de l’énergie, pratiquement gratuiteet renouvelable, à longue distance. Clin d’œil du destin ? 157 ans plus tard, un jeune chercheur du MIT (Institut technologique de Massachusetts) d’origine croate a réussi à mettre en pratique la transmission sans fil d’énergie, bien que, pour le moment, à courte distance (voir la vidéo de Discovery Channel).

[/tab_item]

[tab_item title=»Curiosités»]

  • En 2012, les documents que le FBI avait confisqués dans la chambre d’hôtel où est décédé Nikola Tesla, les célèbres « papiers de Tesla » ont été déclassifiés.
  • Tesla est considéré comme le précurseur de toutes les transmissions sans fil, autrement dit de la transmission en temps réel dans un espace « non réel » comme celui d’internet, de la téléphonie mobile, des radars, etc.
  • Cette année, un groupe d’admirateurs de Tesla qui ont constitué le Tesla Science Center a collecté à travers Internet 1,3 millions de dollars pour racheter le bâtiment du laboratoire (Wardenclyffe) de l’inventeur à Long Island. L’achat vient de se concrétiser avec la participation de l’État de New York, le but étant de le restaurer et d’en faire un musée. Le bâtiment a été construit au début du siècle dernier sur les plans de Stanford White, un architecte prestigieux  ami de Tesla.
  • Orson Wells a interprété J. P. Morgan dans le film Le secret de Nikola Tesla de Krsto Papic (film en anglais, sous-titré en espagnol).

 

[youtube height=»360″ width=»640″]https://www.youtube.com/watch?v=hsGFf4nXwos&feature=player_embedded#![/youtube]

 

  • David Bowie a interprété Tesla dans le film Le prestige.

 

[youtube height=»360″ width=»640″]https://www.youtube.com/watch?v=PF76qlwWM8s&feature=player_embedded#![/youtube]

 

[/tab_item]
[/tab]

[divider scroll_text=»»]

 

[column col=»1/2″]

En images :

[slideshow id=3]

[/column]

[column col=»1/2″]

En vidéo :
[youtube height=»233″ width=»300″]https://www.youtube.com/watch?v=Dpn33EunGSM&feature=player_embedded#![/youtube]

[/column]

 

[message_box title=»» color=»green»]

remote-access-DSE

Applications des inventions de Tesla dans les groupes électrogènes Inmesol

Nous l’avons vu, Tesla a inventé l’alternateur (une machine électrique capable de transformer l’énergie mécanique en énergie électrique , en générant un courant alternatif  par induction électromagnétique[1]), un élément fondamental, tout comme l’excitateur sans balais, des groupes électrogènes.

De même, les principes de base de la commande à distance, découverts par Tesla, sont ceux qui sont appliqués dans la fabrication des systèmes novateurs de commande à distance de nos groupes électrogènes, qui permettent de contrôler un ou plusieurs groupes depuis n’importe quel endroit du monde.

 


[1] Wikipedia

[/message_box]

Plus INFO :

Global Energy Transmission : le projet qui veut faire du rêve de Tesla une réalité

Witricité : la révolution de l’énergie sans fils

La supraconductivité appliquée à la vie quotidienne

Liens intéressants :

Teslablog (web de vulgarisation de l’Institut d’astrophysique d’Andalousie et du CSIC). En espagnol.

Tesla Science Center (en anglais).

Tesla Society (en anglais).

Bibliographie :

L’Homme qui a éclairé le monde, de Margaret Cheney. Infini Cercle bleu (2010).

Des Éclairs, de Jean Echenoz. Les Éditions de Minuit (2011).

La Tour de Wardencly ou la prodigieuse invention de Nikola Tesla, de Martine Le Coz. Éditions Michalon (2011).